Love Dolls : L’amour du futur

La poupée en plastique imitant vulgairement les traits de Pamela Anderson, c’est dépassé. Moins la sexualité est taboue, plus elle avance. De nouveaux jouets apparaissent sur les stands des vendeurs, et les plus incroyables sont les Dolls. Des hommes ou des femmes de silicone, plus que réalistes, qui n’ont pour but que de combler les désirs et fantasmes sexuels de leurs propriétaires.

De plus en plus répandu sur les pays asiatiques, c’est un étonnant remède à la solitude. Dans le cas d’un divorce, d’un décès, ou bien d’une vie de célibat, ces poupées apportent une présence. Pour de nombreux propriétaires, il ne s’agit même plus d’un simple jouet sexuel sophistiqué, mais d’une vraie personne. Un proche qui fait partie prenante de leurs vies.

La peau en silicone, le squelette en aluminium et articulé permet de modifier la pose du pantin. Parfois en positon aguicheuse, parfois avec un côté sérieux, la limite est l’imagination du propriétaire.

Le succès de ces dolls ? Leur réalisme à couper le souffle. Il est possible de personnaliser cette créature comme dans vos rêves. Blonde, brune, rousse, les yeux vert ou bleu, ou même rouge et violet, tout est possible. Les fabricants décèlent deux grandes familles de clients, ceux qui cherchent un réalisme absolu, où l’on a des difficultés à reconnaître la vraie femme ou le vrai homme de son clone en silicone. D’autres cherchent le fantasme inassouvi, et grossissent les traits, les expressions, et même demandent des formes inhumaines.

Ce marché existe depuis 2001, et le prix des dolls n’est pas donné. Comptez environ 2000€ pour un modèle basique, et plus de 12 000€ en fonction de vos désirs, et du fabricant bien entendu. Pour ceux qui n’ont pas les moyens, il existe des services de location. Qu’ils se rassurent, les normes d’hygiènes sont bien respectées, après tout, c’est un business lucratif.

Les boutiques proposent aussi dans leurs show-rooms toute une partie dédiée aux vêtements. Il ne faudrait pas que ces femmes et hommes prennent froid. De la tenue classique, à l’écolière sexy, tout en passant par le cuir, le latex, ou même les tenues traditionnelles, il y a le choix.

Bien que moins connue, la poupée homme fait fureur auprès de la gente féminine. Les poils, les tâches de rousseur, les cicatrices donnent une dimension encore plus réaliste, ce qui ne déplaît pas à ces dames. Avec des points de pression il est possible de changer les formes de pénis, du repos au tendu, de la petite taille à la grande.

De plus en plus de modèles sont robotisés, permettant de chauffer le corps à 36°c, ou bien de parler, bouger la tête, le ventre, le bassin. D’ici quelques années se seront de vrais automates qui partageront nos lits. La révolution est en marche !

Cependant les dolls ne sont pas la création la plus folle. Le pied vagin (dans la vidéo de VICE) est sans nul doute la demande la plus hors norme.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.