Manger 5 fruits et légumes augmente les chances de choper

L’alimentation et l’odeur de notre corps sont liés. Une récente étude révèle que les femmes sont plus attirées par l’odeur corporelle d’hommes qui mangent de grandes quantités de fruits et légumes.

C’est un fait bien connu de la science, découvert il y a plusieurs années. Notre odeur est directement impactée par ce que nous mangeons. Alors bien sûr, il y a toujours cette « légende urbaine » selon laquelle, si on mange de l’ananas le goût du sperme sera sucré, et que si on dévore une choucroute… mais d’une manière plus sérieuse, on sent ce que l’on consomme.

À l’inverse, les hommes qui se goinfreraient de sucres raffinés, tels que pain, pâtes, riz, pâtisseries, sodas et autres gâteaux, auraient, en plus d’une ligne plutôt bancale, une odeur moins attractive pour le sexe opposé.

L'un des chercheurs à l'origine de cette étude « olfactive », le docteur Ian Stephen de l'université Macquarie de Sydney (Australie), a expliqué, lors d'un entretien accordé à la National Public Radio (NPR : principal réseau de radiodiffusion de service public des État-Unis, NDLR), le déroulé du projet.

C'est en effectuant une évaluation par spectrophotométrie de la sueur présente sur la peau des sujets (de jeunes hommes en bonne santé) que les scientifiques analysaient les divers aliments que les « cobayes » avaient consommés. Ils recherchaient en particulier la présence de caroténoïdes (tels que le bêta-carotène), pigment végétaux de couleur orange, qui participent à la coloration des fruits et légumes.

Cette analyse était couplée à un questionnaire assez pointu sur les habitudes alimentaires et la façon de se nourrir des sujets testés.

Ces étapes franchies, les hommes devaient enfiler un tee-shirt blanc et propre et effectuer une séance d'exercices physiques pour transpirer, afin que leur sueur imprègne le tissu de leur odeur.

Les autres sujets-tests, des femmes cette fois, devaient sentir tour à tour chaque vêtement et sélectionner leur odeur favorite. « Nous avons demandé aux femmes de noter les différentes odeurs selon plusieurs critères », explique le chercheur. En effet, elles devaient faire leur choix en fonction d'un point de vue affectif, qualitatif et psychophysique (étude basée sur les sens, ici en l’occurrence, l'odorat).

Bien que l’on puisse croire que cette expérience soit longue et complexe, elle est en réalité simple et rapide. Le point fort, est que les résultats sont assez probants.

Les femmes ont quasiment toutes constaté que les hommes qui se nourrissaient avec une grande quantité de légumes et de fruits, ou qui simplement, suivaient un régime équilibré, avaient une odeur plus agréable, avec des propriétés florales, fruitées, douces et médicinales. Ceux ayant une alimentation plus « chaotique », tendaient à rendre leur odeur plus forte et plus désagréable. Enfin, les femmes sont moins attirées par les hommes ayant un régime alimentaire composé d’une trop grande quantité de glucides raffinés. Bref, la « malbouffe » fait puer.

Morale de l’histoire : manger cinq fruits et légumes par jour, n’est pas que pour votre santé, mais aussi pour choper.

À propos de Paul LVDX