Le sperme a-t-il un goût ?

Salé, sucré, amer, métallique, acide… Pour les adeptes de faciales, voilà toutes les saveurs que l’on peut retrouver lors d’une éjaculation. Pourquoi ? Tout ce que vous consommez quotidiennement, aliments et autres substances, peuvent modifier la composition de votre semence et auront un effet subtil sur son goût.

Une affaire d’alimentation ?

L’alimentation affecte l’odeur de la sueur, de la salive et des autres liquides organiques tels que le lait maternel. Il est donc logique de supposer qu’elle peut également affecter le goût du sperme. Cependant, il n’existe pas suffisamment de recherches sur le sujet pour établir un lien étroit entre régime alimentaire et le goût du sperme. Mais il existe également des aliments qui, eux, rendraient le goût du sperme plus agréable. On trouve parmi eux le céleri, le persil, la cannelle, la noix de muscade, l’ananas, la papaye et les oranges. Mais si ces derniers réduisent l’acidité naturelle du sperme, soit l’amertume, cela ne signifie pas qu’ils lui donneront un goût plus sucré.

Boire ou bien jouir…

Tout comme l’alimentation, l’alcool peut également affecter l’odeur et éventuellement le goût du sperme. Des éléments « anecdotiques » suggèrent que ce que vous buvez pourra lui donner une saveur amère et acide, mais cela dépendra du type d’alcool consommé. Les liqueurs, par exemple, auraient plus d’impact sur le goût que la bière ou le vin. Mais, d’une manière générale, une forte consommation d’alcool pourra avoir un effet négatif sur la qualité du sperme et sa quantité éjaculée.

Le tabac c’est tabou !

Tabac, café et autres substances telles que les drogues auraient un effet néfaste sur votre sperme. La consommation d’une de ces substances pourrait en rendre le goût plus acide, amer ou piquant. Les recherches effectuées mettent également en lumière que fumer peut affecter la fertilité.

Un esprit sain dans un corps sain

Une bonne hygiène est la clé du bon goût, et ce, peu importe ce que vous ingérez, buvez ou absorbez. Il faut toujours s’assurer de bien nettoyer les zones autour du pénis et des testicules, car une mauvaise hygiène donnera une odeur et un goût nauséabond au sperme et aux zones impliquées. Il faut donc toujours garder propre les bijoux de famille ! À cet effet, on peut investir dans un savon doux et nourrissant pour nettoyer quotidiennement l’aine et appliquer des poudres ou des crèmes pour le corps, absorbant la transpiration, pour empêcher les odeurs. On peut, de plus, entretenir, couper ou épiler ses poils pubiens. « Mens sana in corpore sano », autrement dit un mode de vie sain [hygiène et alimentation] et quelques exercices réguliers contribuent à améliorer l’odeur et le goût du sperme, même si les effets ne sont que de courte durée.

Le changement c’est maintenant !

La « saveur » du sperme varie d’une personne à l’autre. Elle est généralement chaude et salée avec une odeur de chlore. Bien qu’il n’existe pas de preuves fondées sur la recherche, ajouter plus de fruits à l’alimentation ne pourra jamais faire de mal. Certains fruits vont supprimer l’amertume naturelle du sperme, mais également améliorer la santé physique. En revanche, une odeur nauséabonde du sperme est anormale et devrait susciter un questionnement. Un sperme ni blanc ni clair [jaune, orange, rose, rouge ou marron] et à l’étrange odeur est sans aucun doute le signe d’une infection grave. Il faut, dans ce cas, consulter immédiatement un médecin, car de tels symptômes peuvent être le signe d’une maladie potentiellement mortelle et doivent être traités au plus tôt.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.