À chaque vagin sa sensation

Les vagins sont comme des flocons de neige : il n’y a pas deux semblables. Cela dit, est-ce que les hommes connaissent - ou ressentent - les différences dans la chambre à coucher ? Apparemment. Dans un sondage de la plateforme américaine Reddit, des internautes témoignent de leurs différentes sensations selon les vagins. Quelques réactions de sondés.

Anonyme : « Oui, ils ont des sensations différentes, tout comme les pénis en ont […]. Les bases sont là, mais toutes les femmes ont leur propre terrain, leurs courbures, leur texture personnelle. L’intensité de ces différences varie avec l’âge, la physiologie, la lubrification […]. Cela semble vraiment plus varier sur l’hydratation et si elle est dans son cycle ou non. »

C'est quand même vachement élastique ces trucs-là

Utilisateur operratic : « Il y a toutes sortes de petites différences, parfois l’emplacement des différentes parties […]. Le dernier vagin avec lequel j’étais en contact était riche et doué ; de belles lèvres extérieures, épaisses, qui étaient agréables à pénétrer, avec un clitoris bien défini, facile à trouver et à stimuler. Ma bite et ma langue me semblaient être choyées. C’était très sympa […] Tandis qu’un autre que j’ai récemment testé était beaucoup plus mince, plus petit, mais aussi très bien défini à l’intérieur. J’ai kiffé la facilité qu’il y avait à pousser contre les parois et à moduler la stimulation. […] Il y a aussi les vagins serrés qui donnent de bonnes sensations mais qui éjectent la bite, sauf si on se met en missionnaire ou dans une autre position qui facilite la pénétration en profondeur. Il y en a un dans ce cas de figure qui était peu profond, donc je ne pouvais pas aller jusqu’au bout, mais la fille avait un gros clitoris et adorait se faire frapper le haut de la chatte, de toutes les façon, donc c’était bon. »

On la refait là, mais moins crispé!

Utilisateur blackberrydoughnuts : « Les vagins ont de petites bosses et des crêtes à l’intérieur appelées “rugae” qui se frottent agréablement contre la queue. Toutes les femmes en ont des différentes et les sensations suivent. »

Anonyme : « Certaines femmes avec qui j’ai vécu avaient des vagins moins profonds, alors je devais reculer, d’autres avaient des muscles externes plus serrés qui donnaient l’impression qu’une bague te sert la bite, mais une fois que tu la limes bien tu rentres “easy”. […] Ensuite, il y avait une nana qui a eu l’utérus, les ovaires et le col de l’utérus enlevés [hystérectomie]. Alors quand je pousse profondément, mon pénis ne se blottit pas contre le col […], mais ce n’est pas vraiment une perte de sensation qui fait la différence. Au moins, je n’avais pas à m’inquiéter de tomber à la renverse et de la blesser. Et puis il y avait une autre femme qui a apprécié quand j’ai “touché le fond” contre son col et c’était spécial. »

C'est dans les vieux pots…

Utilisateur pitvipers70 : « Yep, il y a une sensation/texture différente, il y a une différence de profondeur, il y a différents angles de pénétration dus à la taille du tronc […] Certaines filles ont plus de muscles et de force dans leur plancher pelvien. »

Anonyme : « Au début, un peu, mais après un certain temps, ce sont tous les mêmes. Bien sûr, la profondeur est une différence, mais en termes de sensation… ? Non […]. »

J'ai la chatte qui se dilate…

Utilisateur road_to_nowhere : « […] La façon dont une femme baise est mille fois plus importante que la texture de son vagin. C’est comme quand ils disent que “la taille n’a pas d’importance, ce qui compte c’est la façon dont vous l’utilisez”. Il en va de même pour les femmes. La façon dont vous bougez votre corps, le regard que vous nous portez, les choses que vous faites avec vos mains, les choses que vous dites et les sons que vous produisez. C'est génial ! Mille fois mieux que la chatte la plus texturée du monde. »

Anonyme : « L’étanchéité varie, ce qui fait que certains sont mieux que d’autres mais ce n’est pas aussi significatif que la taille du pénis. Et peut-être c’est mon imagination mais l’ouverture varie légèrement, ce qui rend plus facile de faire la levrette avec certaines. Le lubrifiant et la peau sont les mêmes. »

Les textures se suivent et ne se ressemblent pas

Utilisateur aprilfools_SC2 : « Je dirais que c’est exactement aussi drastique que la taille du pénis en particulier en ce qui concerne la longueur. Il y a peu de filles que je ne peux pas enfiler jusqu’au bout. La largeur n’a été que deux fois un problème et on ne compte pas parce qu’on était tous les deux très jeunes et c’était la première fois… Bon en même temps elle n’est pas très grosse […]. »

Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).