Jaloux, il recouvre son vagin de glu

On peut avoir un tempérament un tantinet jaloux, et moi le premier, mais de là à être suffisamment con et sans doute, suffisamment décérébré, pour aller meurtrir son épouse à vie… Conclusion : ils ne sont décidément pas tous enfermés.

Ce n’est certes pas l’info du jour, mais comme la victime a décidé de ne parler que récemment, autant aborder le sujet. L’action se passe en mars 2013, dans le petit village sud-africain de Ngwamtila, non loin de Bushbuckridge, au nord-est de Pretoria.

Une femme Mpumalanga [l’une des neuf provinces sud-africaines, qui signifie « lieu où se lève le Soleil »] d’une quarantaine d’années, rentrait chez elle, raccompagnée à sa porte par son oncle. Quand survint le mari. Après un échange de banalités et de quelques politesses d’usage avec le tonton, le type pète un câble et s’en prend à son épouse.

L’insoutenable absurdité de l’être

Pour lui, c’est un fait, elle couche avec son oncle ! Alors c’est vrai que de nombreuses productions X allemandes, italiennes et françaises surfent sur la vague du faux inceste depuis les années 2000, on se souviendra d’ailleurs de la série Maniado avec la délicieusement perverse Eva Delage, que l’on regrette de ne plus voir aussi souvent sur les écrans. Alors, je ne sais pas si le toto en question était tombé sur un film du genre sur un tube quelconque, mais le fait est que ce genre de porno se révèle apparemment assez nocif pour quelqu’un qui à la base a déjà les fils qui se touchent.

Mais revenons à nos moutons. La femme qui souhaite conserver l’anonymat, et on la comprend, a déclaré à African Eye News Service [agence de presse sud-africaine] : « Mon mari était un homme violent depuis de nombreuses années. Ses abus sont devenus incontrôlables lorsque mon oncle m’a déposée chez moi. Il m’a accusée de le tromper avec mon oncle ! C’était choquant parce qu’il le connaît bien et l’a même salué gentiment quand il m’a déposée. » Donc le taré en question s’est mis à hurler et on imagine déjà les noms d’oiseaux auxquels elle a dû avoir droit, et lui a promis de lui donner une leçon.

Au-delà du délire

Et la leçon va être sévère. Comme elle poursuit toujours au cours de la même interview : « Je me souviens de la cruauté dont il a fait preuve. Il a sorti un panga [bref, une machette] et m’a ordonné d’enlever mes vêtements. Il m’a dit que si je refusais, il me couperait la tête. Il avait déjà, auparavant, tenté de me couper la main avec, mais j’avais réussi à m’échapper. Mais cette fois, j’étais coincée. »

Le fêlé la force ensuite à s’allonger sur le lit, lui écarte les jambes avant de lui verser de la super-glu sur le vagin. Je vous laisse imaginer le résultat, moi qui déjà a failli terminer avec les doigts fixés par cette saloperie juste en tentant de recoller un talon de pompe. « Pendant qu’il me faisait subir ça, je le fixais avec horreur en pleurant. Comment un homme qui soi-disant aime sa femme peut-il faire un truc pareil. »

Après avoir accompli son forfait, le dingue a pris bien évidemment la poudre d’escampette avant qu’elle ne porte plainte et de se faire serrer par les flics locaux. Aujourd’hui, la victime non seulement vit dans l’angoisse de le voir resurgir, la machette à la main, mais également avec une souffrance permanente, dès qu’elle se rend aux toilettes, puisqu’elle a tenté, seule, de retirer la supercolle elle-même.

Balthus de Baujouailles

À propos de Balthus de Baujouailles

Tout petit, Balthus Gustave Aldebert de Baujouailles prit feu. Ce ne furent malheureusement pas les tentatives désespérées pour l’éteindre à coups de pelle, qui arrangèrent la situation. Après avoir échoué lamentablement dans une vaine carrière de maître du monde, c’est ainsi qu’il rejoint la rédaction de Hot Vidéo, où il y anime mensuellement une chronique tant (h)ardente qu’allumée.