De l’usage du massage, chapitre I : tête et cou

Alliant le plaisir et la détente, le massage constitue un acte préliminaire idéal mais aussi une bonne manière de découvrir les zones érogènes de votre partenaire. Seulement, le corps ne réagit pas uniformément au stress et aux tensions que nous subissons au quotidien et il est donc essentiel d’adapter sa technique selon la partie du corps massée, afin de libérer le partenaire de ces contraintes. Et susciter le désir.

« Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. » Comme les vers de Baudelaire, le massage est une invitation au voyage, pour l’esprit tout du moins. Il est donc essentiel de créer un environnement adapté, à la fois paisible et relaxant. On ne peut donc que vous encourager à tamiser la lumière, quitte à privilégier un éclairage à la bougie, et à opter pour de la musique douce. Pensez aussi à augmenter légèrement la température de la pièce. Il est plus difficile de se détendre quand on a froid, plus encore s’il faut rester nu le temps d’un massage qui peut facilement durer de 30 à 60 minutes.

La tête

Si ce n’est pas forcément la partie la plus érotique du corps, elle constitue néanmoins un point de départ idéal pour évacuer les petites tensions tout en augmentant tendresse et intimité avec votre partenaire. La technique de massage du crâne est généralement bien connue et assez simple à maîtriser.

La technique : il est pratiqué du bout des doigts, en utilisant la pulpe pour éviter de gratter avec les ongles, et d’une manière assez ferme. Les dix doigts doivent être placés en éventail tout autour du crâne avec les pouces en haut de la nuque et les auriculaires à proximité des tempes. Cette position permet d’exercer de la pression tout en massant délicatement le cuir chevelu. L’idée étant, au départ, de le déplacer légèrement en effectuant de petites rotations appuyées sans pour autant décoller ses doigts. Par la suite, on peut déplacer ses mains pour masser le contour des oreilles (lesquelles, pour info, sont très sensibles aux caresses de la langue sur leur surface ainsi qu’à l’intérieur du pavillon) et descendre vers les sourcils, une bonne transition pour masser le visage.

La bonne position : la personne massée est assise dans un fauteuil, ou bien allongée sur le ventre avec la tête posée sur un coussin, afin de libérer l’accès au haut du front.

Le visage

Moins charnu et plus fragile, le visage nécessite une technique plus appliquée avec des mouvements plus doux et plus précis. Il ne faut donc pas hésiter à communiquer avec votre partenaire pour lui demander si la pression est agréable.

 

La technique : le front est un bon point de départ en posant ses pouces côte à côte juste en dessous du cuir chevelu avant de les faire glisser en direction des tempes. Le mouvement peut être répété en décalant légèrement le point de départ afin de masser l’intégralité du front. Le même mouvement peut être utilisé pour masser le pourtour des yeux, en plaçant vos index et majeurs face à face au niveau des sourcils, puis sous les yeux. Avant de passer au bas du visage, pensez à masser les tempes ainsi que le point entre les sourcils en effectuant de petits mouvements circulaires avec deux doigts. Il est alors temps de s’attaquer aux pommettes et aux joues en plaçant ses doigts de chaque côté des narines. On va alors les diriger vers les oreilles tout en effectuant une légère pression. Pour le menton, le pouce se positionne entre le menton et les lèvres tandis que les doigts prennent place sous la mâchoire. Effectuez alors de petits cercles avec le pouce tout en remontant, une nouvelle fois, vers les oreilles.

Vous êtes peut-être descendu un peu bas…

La bonne position : la personne massée est allongée sur le dos et vient poser sa tête sur les genoux de celle qui masse, lesquels peuvent, au besoin, être recouverts d’un coussin.

Le cou et la nuque

Cette zone est bien souvent négligée alors qu’il s’agit pourtant d’un endroit très sensible et dont le massage est très agréable, car la peau y est très fine et donc réceptive au toucher. La nuque est même particulièrement érogène chez la femme.

La technique : l’effleurage est l’une des clés. Vous pouvez commencer par étirer le cou, comme pour l’allonger, à l’aide de mouvements fluides et lents. Cela permettra d’envahir votre partenaire d’un sentiment de détente. Vous pouvez également effleurer la gorge en suivant doucement ses formes. Le moment étant propice aux caresses, vous pouvez vous attarder sur les creux (au-dessus de la clavicule et en dessous des oreilles) ainsi que sur la partie inférieure du menton (comme pour un chat). Placez ensuite les mains sous la nuque de votre partenaire et effectuez des mouvements circulaires aussi bien avec la paume qu’avec le bout des doigts. Vous pouvez également lisser la nuque en remontant vers le cuir chevelu, auquel cas vous pouvez en profiter pour masser doucement le haut du dos et les épaules.

Le haut des épaules, on a dit…

La bonne position : comme pour le massage du visage, la personne massée est allongée sur le dos et vient poser sa tête sur les genoux de celle qui masse, lesquels peuvent, au besoin, être recouverts d’un coussin.

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.